Pour changer de terrain de jeu et se préparer pour le Morvan, le club VTT LR a organisé une petite sortie dominicale le dimanche 21 Mai 2017 dans la vallée de l’Aubetin (à Saint Augustin, juste avant Coulommiers, à 50 km au nord de La Rochette). L’organisation a été concoctée par Christophe (un très grand merci à lui).

La moitié du club a répondu présent pour cette évènement dont voici le récit de Robert:

« Un portail grand ouvert, quelques rires parviennent du fond du jardin, des cliquetis de roue libre… L’adresse correspond, c’est bien ici !
François, m’accueille, me donne quelques indications « on a encore le temps ». Un bonjour à tout le monde, des sourires, une dame passe avec dans les mains un plateau de tasses de café chaud. « En voulez-vous Monsieur? ». « Avec plaisir, merci! » Le café était délicieux tout comme le sourire de cette dame, dont j’apprendrai plus tard que c’est elle qui nous accueille et permet de passer cette journée loin de nos terres de ride habituelles.
Le président (du club) profite de ce regroupement pour distribuer les tenues d’été. Je récupère la mienne ! Ça y est j’ai mon costume de super VTTLR riders’s ! Ça va plus rigoler ! Les faux plats et autres cotes vont morfler grave ! Et la ! Une prise de conscience; je n’ai pas pris de pneus de rechange ! Merde ! Va falloir lever le pied ! Dommage…

8h58, nous partons pour découvrir la vallée de l’Aubetin guidé par Christophe qui a préparé ça aux petits oignons !
Deux circuits de 20km environs, le premier, fait de montées assez abordables des singles, des chemins larges et souvent roulant. Tout le monde suit, sans grande difficultés. On lance quelques accélérations, tout va bien. Retour à la base. On refait le plein d’eau de source, on fait le bilan, quelques hésitations, mais pas d’abandon !
On repart pour la deuxième boucle.
Chemin larges, singles, montées, descentes, puis là une crevaison ! Fallait bien que ça arrive ! Heureusement c’était dans le début d’une des descentes les plus rapides, pas de casse! On patiente, on refait la liaison avec le groupe qui attendait en contrebas.
On repart, on envoi le bois ! Ça roule pas mal ! Le temps est parfait, ni trop chaud, ni trop froid ! Les paysages défilent ! Tracé mêlant sous-bois et champs permettent de se rincer l’œil sur la très jolie vallée de l’Aubetin. On fait quelques pauses photos, on rêvasse, mais rapidement, on est ramené à la réalité ! Au détour d’un virage, sans prévenir, une hors catégorie se dressa devant nous ! Il y a bien eu quelques motivés pour aller au bout, mais personne n’a réussi à dominer ! Entre les pierres et l’étroitesse du chemin, personne n’a réussi à dominer cette montée ! « We’ll be back la cote! »
Quelques km plus loin, on traverse un village, hasard ou casse prémédité, on ne le saura sans doute jamais toujours est t’il que Pascal casse sa chaine pile poil sur la place du village où deux cafés se faisant face ! Malheureusement, l’efficacité et rapidité de l’équipe technique n’a pas permis de se taper une bière fraiche ! Un bleu (au sens propre comme au figuré) a quand même eu le temps de se taper une cigarette, ce qui entraina inévitablement une révolte de ses cuisses qui refuseront de le porter, quelques km et faux plats plus loin !
La chaine réparée, nous repartons vers de superbes singles le long du Loing… On se fait plaiz » à zigzaguer sur le chemin avec un revêtement parfait pour engager dans les virages sans crainte d’un décrochage…. Nous nous essayâmes à quelques défis, mais que seul Yoann réussi à relever ! Mais la vallée n’avait pas dit son dernier mot… Plus loin, elle coinça la roue avant de Yoann qui fit un joli soleil, sans casse (heureusement !).
Le groupe, rassemblé, nous sommes repartis… mais pas pour bien longtemps, le bleu a jeté l’éponge et annonça renter par la route ! Manifestement, la quasi nuit blanche, l’absence de petit déjeuner et la cigarette ont eu raison de l’inexpérimenté, mais tout de même courageux, rider. Nous nous retrouvâmes à 15 sur les 5 derniers km où la joyeuse troupe s’étirait un peu plus à chaque cote, mais qui a réussi tout de même à rejoindre la base sans de nouveaux chercheurs de raccourcis.

Arrivés au point de départ, nous fumes accueillis avec des bières fraiches, de l’eau sous pression pour rafraichir les montures comme les jambes aux muscles surchauffés. Et toujours la bienveillance des hôtes des lieux ! Après un parcours au top préparé par Christophe, nous pouvons maintenant nous détendre… »

Récit de Martin:
On a fait deux boucles sous un soleil du tonnerre, les pluies des jours précédents ont rendu la piste très humide et les orties s’en donnaient à
cœur joie sur nos mollets. Les deux départs se sont fait sur un plateau, entre les champs, avec le vent c’était assez agréable (et ça freinait un peu aussi).
Mes remerciements vont à cette très grosse montée pleine d’éboulis que j’ai dû réussir à grimper en deux fois.

 

La trace de cette rando est disponible ICI et sur la page de nos traces. D’autres photos sont visible sur la page MÉDIAS/PHOTOS du site.