Cette année, sous l’impulsion de Melvyn, le VTTLR a présenté une équipe aux 24 heures de Buthier. Une première pour le club.
Les 5 participants étaient Melvyn, Benoit, Robin, Xavier qui a remplacé Vincent qui s’est blessé aux sports d’hiver et Yann-Eric.

Le début de l’aventure commence le samedi matin lorsque nous arrivons vers 11h à la base de loisirs de Buthier. Première surprise, aucune indication de l’épreuve !!! On se serait trompé de weekend ? Après un arrêt à l’accueil de la base, on nous indique qu’il faut aller au camping. Il y a pas mal de monde et l’accès est compliqué entre les voitures qui montent et celle qui descendent car on ne peut pas se croiser sur la route. Un fois au camping, on nous indique notre emplacement, plutôt bien placé, proche du point de relai. Avec Xavier, on commence a monter le barnum, puis le le trouve un peu petit du coup on se met a tendre des bâches dans les arbres et on met des bâches au sol. Une fois la voiture vidée, on nous demande de la garer au parking qui se trouve à plus de 500m. Au retour je croise le reste de l’équipe qui arrive. Le temps de vider la voiture et il est temps de se mettre à table, le départ c’est dans 2 heures.

Après le briefing, c’est le départ, enfin ! Melvyn part en premier ce qui n’est pas facile car il y a beaucoup de monde, la piste est étroite et les endroits pour dépasser sont peu nombreux. Bref, à la fin du premier relai fait en 40 mn nous sommes 71ème au général et 37ème dans notre catégorie. Part ensuite Robin que l’on voit arriver en courant au bout de 47 minutes avec sa chaine et son vélo à la main. Il a cassé sa chaine au bout de 2 km et à dû faire les 6 kilomètres restants en courant (une énorme performance). Xavier prend le relais gonflé à bloc et boucle sont tour en 31 mn. Je prends la suite pour un relai en 33 mn puis Benoit en 32 mn. Les temps c’est pour avoir une idée, je vais être plus évasif par la suite.

J’en profite pour vous décrire le parcours de 8 km et 160 m de D+ : une première partie plutôt tranquille puis rapidement on passe dans une descente assez technique avec racines, rochers, ornières, puis c’est relativement roulant (parce que le sable était mouillé). Au bout de 2 km commence les choses sérieuses, des singles qui serpentent, des côtes physiques et un passages où il faut porter (enfin nous on a porté) et tout une partie cassante. Bref, assez peu de temps pour récupérer lorsque que l’on engage le terrain.

Viens le 2ème relai, Melvyn et Robin font leur relai et Xavier part à son tour. C’est là que la pluie a décider de s’inviter. Je pars donc sous la pluie. Je pars en attaquant et j’avais l’impression de bien avancer jusqu’à ce qu’en bas d’une côte, je déraille. Je monte la côte a pieds et repars de plus belle en haut. Mes lunettes sont pleine de buée et d’eau, je ne vois plus rien à travers. Je décide de me concentrer sur la piste pour éviter tous les pièges. Malheureusement le danger est venu d’en haut. Un tronc d’arbre en travers, pourtant indiqué par une rubalise, me déséquilibre et je chute sur une pierre 20 m plus loin. Le temps de reprendre mes esprits et je repars comme je peux. Je boucle mon tour en 35 mn très énervé et passe le relais à Benoit.

Comme c’est l’heure du repas, nous allons manger avec Xavier, ça ne pourra pas nous faire de mal. Crudités, poulet avec du riz, fromage et une part de tarte. Suite à ma chute, j’ai très mal à la main et au moment de retirer le bouchon de la bouteille d’eau impossible. Je n’arrive plus à serrer quoi que ce soit que ce soit avec ma main droite. Xavier me dit d’aller rapidement voir a l’infirmerie. Je reviens quelques minutes plus tard avec un bandage à la main et une douleur de plus en plus intense. Obligé d’abandonner les copains après seulement 2 tours, la nouvelle a du mal à passer. Mais il faut voir les choses en face, je ne peux plus serrer mon guidon et le parcours est bien trop exigeant pour tenter de continuer. C’est donc à 4 que va continuer l’aventure.

On décide donc de faire 2 équipes de 2 pour la nuit. 3 relais chacun histoire que les copains qui ne roulent pas aient 3/4 heures pour se reposer. C’est donc Melvyn et Robin qui commencent la nuit pendant que Xavier et Benoit vont dormir. Enfin dormir est un bien grand mot, plutôt se reposer. Les relais s’enchainent et les temps se stabilisent aux alentours des 38 / 40 mn. Il est 3 heures du matin et les corps commencent à saturer mais Melvyn et Robin font le boulot jusqu’à 4h du matin. Xavier et Benoit prennent le relai jusqu’à 8h. La nuit s’est bien passé puisqu’au petit matin la team est 37ème au général et 19éme dans sa catégorie, une belle remontée.

Au petit matin, les corps sont fatigués et les tours sont de plus en plus durs. Puis vers 9h, les sensations reviennent et les temps s’améliorent de 3 / 4 mn au tour. Les relais s’enchainent et la fin des 24h arrive.

Il est enfin 15h et la course se termine.
Le VTTLR sera la première équipe à terminer la compétition en arrivant 24 secondes après la fin du chrono.
Classement final, 34ème sur 110 au général et 18ème sur 46 de notre catégorie.

Il y a de quoi être fier pour une première, c’est une superbe performance réalisée à seulement 4 relayeurs.
Un grand merci à Nico, Vincent et Christophe qui sont passés nous voir ça fait du bien.

Peu de problèmes techniques, une chaine et un galet de dérailleur.

Il y aura des choses à améliorer l’année prochaine notamment au niveau de la logistique avec des chaises et si possible un espace complètement fermé.

Cliquer pour faire défiler les photos où laissez le diaporama se faire.

et une petite vidéo en prime